Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

éditeur solidaire et associatif, art et politique,

Apollinaire Anova, une conception kanak du monde et de l'histoire

Un livre d'Hamid Mokaddem

 

Photo-Pere-Apollinaire-Anova-RenoveNB.jpegEn Nouvelle-Calédonie, une île d’Océanie, Apollinaire Anova est le premier écrivain kanak de langue française à avoir ouvert l’espace littéraire occupé par les écrivains européens. Son essai Histoire et Psychologie des Mélanésiens écrit en 1965 avait été « empêché d’être ». Apollinaire Anova, auteur autochtone kanak de Nouvelle-Calédonie rejoignait pourtant Frantz Fanon, auteur martiniquais devenu militant nationaliste algérien, sur la nécessité de faire une « psychologie » des colonisés et des colonisateurs pour contribuer à leur émancipation. Frantz Fanon est maintenant connu, édité et réhabilité. Apollinaire Anova doit l’être à son tour. Ce petit livre voudrait expliquer pourquoi.


 Auteur de plusieurs ouvrages dont Jean-Marie Tjibaou (1936-1989). Ce souffle venu des ancêtres, Nouvelle-Calédonie, Expressions/Karthala, 2005, Hamid Mokaddem enseigne en Nouvelle-Calédonie.

 

Pour commander ce livre

Pour les libraires, notre GENCOD  3019000093902

 

Pour les particuliers, plusieurs possibilités : 

- acheter en ligne

 

- auprès de votre libraire qui se chargera de le commander s'il ne l'a pas en rayon

- par l'intermédiaire du site de l'Autre livre 

- par correspondance en joignant un chèque à l'ordre de la courte échellle

Notre adresse : la courte échelle / éditions transit 2 place Francis Chirat 13002 Marseille

Autres ouvrages d'Hamid Mokaddem publiés par la courte échelle / éditions transit

Kanaky et/ou Nouvelle-Calédonie 7 €

Apollinaire Anova (1929-1966), Une conception kanak du monde et de l'histoire 8 €

Papiers … Svp 8 €

Littératures calédoniennes, la littérature océanienne francophone est-elle une littérature française ? 8 €

 

Anova flyer

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article