Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 la courte échelle. éditions transit

éditeur solidaire et associatif, art et politique, membre de l'Autre Livre

Menace de licenciement au Théâtre du Merlan à Marseille

Publié le 18 Décembre 2012 par transit. la courte échelle in solidarité

Lettre des associations

CLCV Picon-Busserine, CSF Busserine, CSF Saint-Barthélemy3, CSF Flamants, Comité Mam’Ega, Association Schebba, Centre social l’Agora, Educateurs spécialisés.

 

  Bonjour à tou-te-s,

 

Comme vous avez peut être pu le suivre, les associations du grand St Barthélémy (13014) ont franchi un cran supplémentaire dans leur mobilisation ces derniers mois face aux mépris institutionnels venant de toutes part. Du projet de rénovation urbaine bafouant les droits des locataires, à commencer par le droit à la parole confisqué, jusqu'à la politique culturelle de MP13 qui tourne le dos aux besoins des habitants, en passant par V.Boyer qui nous compare à la mafia, nous avons mené sur différents fronts une bataille globale visant à réhabiliter la parole et les droits des quartiers populaires. 

 

Comme vous le savez, cette bataille ne vise pas simplement à défendre les habitants du Grand st Barthélémy mais dispose d'une portée politique plus large, locale et nationale. Depuis quelques semaines, après avoir bousculé le lancement de Marseille 2013, les médias se sont penchés plus sérieusement sur notre cas (Télérama, Médiapart, Politis, les Inrocks, la presse locale, militante etc.) mettant ainsi en difficulté ceux qui n'aiment pas l'être. 

 

Notre territoire a déjà connu historiquement de tels conflits, et de parts et d'autres le respect du cadre démocratique a toujours été bénéfique et a amené de nombreux progrès. Ce n'est apparemment aujourd'hui pas le cas.

 

Le premier cas de répression est donc tombé : notre collègue Zara Berriche, militante de la CSF St Barthélémy III et également salariée du théâtre du Merlan est donc convoquée par sa directrice, Mme Nathalie Martau pour un entretien pouvant se conclure par un licenciement. Le théâtre du Merlan est l'opérateur artistique du projet "quartiers créatifs" porté par Marseille 2013. 

 

La directrice du Merlan lui reproche donc son engagement citoyen, militant, en faveur de ses collègues, voisins, des habitants des quartiers populaires. Ce dénis démocratique est extrêmement grave et nous concerne toutes et tous. Légitimement, nous nous interrogeons sur les possibles pressions politiques sous jacentes.

 

Elle a donc rendez vous mercredi et les associations du Grand St Barthélémy ainsi que ses collègues de travail seront présents pour la soutenir. Nous vous joignons donc le courrier qui a été adressé à Mme LAJUS, préfète déléguée à l'égalité des chances et signé par les associations CSF St Barthélémy III, CSF Flamants, CSF Busserine, CLCV Picon Busserine, centre social l'AGORA, Schebba, Comité Mam'Ega et des éducateurs spécialisés intervenant sur nos quartiers, et qui vaut pour communiqué des associations citées ci dessus (ce mail ne visant qu'à l'introduire et à re contextualiser l'affaire)

STOP AUX MENACES-1 STOP AUX MENACES-1

 

Nous appelons l'ensemble des citoyens solidaires à se rassembler MERCREDI 10h30 devant le théâtre du Merlan pour témoigner de leur soutien à notre collègue dans cette affaire.

 

(ici, l'article de Télérama qui pourra remettre à jour ceux qui n'auraient pas suivi : http://anru-marseille.net/2012/11/28/dans-telerama-la-misere-est-elle-soluble-dans-la-culture/ ).

(ici, une vidéo sur MarsActu qui vous remettra à jour à propos des questions de rénovation urbaine : http://www.marsactu.fr/societe/kevin-vacher-depuis-trop-longtemps-les-habitants-subissent-le-mepris-29388.html )

(ici, notre communiqué de réponse à Valérie Boyer : http://anru-marseille.net/2012/11/28/mensonge-et-mepris-ca-suffit-valerie-boyer-doit-sexcuser-aupres-des-habitants-et-des-associations-du-grand-st-barthelemy/ )

 

Commenter cet article