Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 la courte échelle. éditions transit

éditeur solidaire et associatif, art et politique, membre de l'Autre Livre

Appel "Pas en notre nom"? Lettre aux journalistes

Publié le 4 Avril 2013 par transit. la courte échelle in solidarité

Mardi 2 avril à 18h30, les signataires (artistes, responsables de structures culturelles et spectateurs, de Marseille et d’ailleurs) de l’Appel « Pas en notre nom » ont tenu dans le centre-ville de Marseille leur première réunion publique.

 

Appel qui vise essentiellement à condamner l’opération de marketing politique «Israël en scène 2013» initiée par le Consulat d’Israël dans le cadre de «Marseille-Provence Capitale Européenne de la culture».

Les participants ont à l’unanimité confirmé leur attachement à la liberté d’expression de tous les artistes quelle que soit leur nationalité ou leurs opinions politiques, ainsi qu’à l’indépendance des programmateurs culturels qui, quant à leurs choix artistiques, ne sont redevables que d’eux-mêmes.

Cet appel milite pour l’indépendance des artistes et de la culture vis-à-vis des pouvoirs politiques. Aucun artiste, aucune structure culturelle, ne doit accepter d’être instrumentalisé par un Pouvoir quel qu’il soit. Cette règle déontologique est encore plus valable quand il s’agit d’un Etat qui ne respecte pas le droit international malgré les condamnations répétées des plus hautes instances compétentes de ce monde. C’est le cas de l’Etat d’Israël qui poursuit inlassablement la colonisation de la Palestine, massacre régulièrement des habitants de Gaza, emprisonne et torture des civils (dont des enfants), érige des murs de la honte, intensifie une politique d’Apartheid…

Il aurait par exemple été pertinent que MP2013 et les opérateurs culturels coordonnent leurs forces pour programmer des artistes israéliens qui refusent systématiquement de se produire sous l’égide de leur Etat.

Les participants ont fait le point de la situation depuis le lancement de cet appel qui regroupe déjà aujourd’hui près de 350 personnes.

Ils ont noté et salué le courage de la direction de la Friche la Belle de Mai d’avoir exigé le retrait de son logo (utilisé frauduleusement) du dossier de presse rédigé par le Consulat d’Israël, et de tout autre outil de communication à venir. Nous attendons avec impatience que d’autres structures concernées fassent de même, à commencer par Marseille-Provence 2013.

Les signataires ont envoyé en ce sens un courrier à Monsieur Jacques Pfister et à Monsieur Jean-François Chougnet respectivement Président et Directeur Général de MP2013 qui n’a eu, à ce jour, aucun effet positif.

Un second courrier a été envoyé aux artistes programmés sous le label « Israël en scène 2013 », les invitant à ne pas se laisser instrumentaliser et à défendre leur indépendance coûte que coûte. Nous n’avons pas eu de réponse à ce jour.

Se rendre complice d’Israël en soutenant les initiatives de son gouvernement c’est, ne l’oublions pas, participer à ses violations du droit international (de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, pour ne citer que cette source, condamnent Israël) et cautionner « des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l’humanité » (rapport Goldstone sur l’attaque israélienne de Gaza, 2009).

Les signataires ont aussi souhaité alerter la presse sur la tenue prochaine (du 21 au 28 avril) au Pavillon M de la tenue d’une « Semaine de l’Excellence Israélienne », visant à donner au public une « autre image d’Israël ». C’est ce que l’on appelle ni plus ni moins une opération de propagande. Nous espérons que la presse, les représentations publiques (Ville, Conseil Général, Conseil Régional, Etat), Marseille-Provence Capitale Culturelle 2013, feront preuve de dignité, au nom des Marseillais et de toutes les personnes soucieuses de dignité humaine, ne se rendront pas complices de cette manipulation des consciences, alors que les habitants de Palestine pendant ce temps-là subissent les pires exactions.

Il n’est pas imaginable que la vie culturelle soit entachée du sang et des larmes du peuple palestinien qui n’aspire qu’à vivre dans le respect des lois internationales et selon son bon vouloir.

Nous invitons donc toutes celles et tous ceux qui le souhaitent à transformer cette « Semaine de l’Excellence Israélienne » en une « Semaine de l’Excellence Marseillaise » en manifestant haut et fort leur sincère désapprobation et leur profonde aspiration à la justice.

Qui supporterait une « Semaine de l’Excellence Syrienne » ? Qui accepterait que le gouvernement sanguinaire de Bachar El-Assad organise à Marseille une opération « Syrie en scène 2013 » ? Pourquoi est-ce possible avec Israël ?

 

Vous, qui tenez sur les seuils, entrez

Et prenez avec nous le café arabe.

Vous pourriez vous sentir des humains, comme nous.

Vous, qui tenez sur les seuils,

Sortez de nos matins

Et nous serons rassurés d'être comme vous,

Des humains !

Mahmoud Darwich

 

 

Commenter cet article