Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 la courte échelle. éditions transit

éditeur solidaire et associatif, art et politique, membre de l'Autre Livre

Luc Enoka Camoui dans le quotidien suisse le Temps

Publié le 6 Novembre 2018 par la courte échelle. éditions transit

Luc Enoka Camoui dans le quotidien suisse le Temps

Le quotidien suisse dans une série d'articles intitulée le Français en (R)évolution a consacré un article à la Nouvelle-Calédonie et saisi Luc Enoka Camoui en situation dans une classe de Pueblo sur la côte Est.

Rappelons que Luc est le co-auteur, entre autres, avec Georges Waixen Wayewol, dans la collection Kanaky-Calédonie de l'essai L'Essentialité, du Singulier à l'Universel, de l'Universel au Singulier et du recueil Magma Hwan Pala

Une école primaire de rêve. Ou presque. A la sortie de Pouebo (Pweevo), sur cette côte est de la Grande Terre où les montagnes riches en nickel et recouvertes de forêts plongent d’un seul coup dans l’océan Pacifique, l’Alliance scolaire de Hyabe pourrait figurer sans peine sur un calendrier des plus beaux paysages de l’éducation nationale française. Deux classes primaires côte à côte, dans un unique bâtiment posé en plein milieu des cocotiers, à quelques mètres de la mer. Parterres soignés de fleurs de tiaré et de frangipaniers. Patio traditionnel en bois, couleur bleu marine. C’est ici, avec ses élèves déposés chaque matin par le ramassage scolaire qui sillonne les tribus kanakes des vallées voisines, que l’écrivain Luc Enoka Camoui a imaginé son conte Douba, le chasseur de sons. Un conte rythmé par «le kaneka, cette musique d’ici, de Kanaky ou de Nouvelle-Calédonie, caisse de résonance d’une histoire à raconter ailleurs et à inscrire au concert des musiques du monde»…

Lire la suite de l'article dans le journal le Temps

Commenter cet article