Présentation

  • : la courte échelle. éditions transit
  • la courte échelle. éditions transit
  • : éditions entre art et politique, art et société
  • Contact

Nos rendez-vous

Nos auteurs

Lotfi Chawqui                                                 

Abraham Serfaty, itinéraires politiques d'un militant révolutionnaire  

Jerry Delathière

Le lézard Jurufi et autres légendes du pays CiRi 

 Martine Derain  

  D'un seuil à l'autre                               

Rana El-Khatib

  18 poèmes                

Brahim Hadj Slimane

Vingt neuf visions dans l'exil                           

Raba Hana  

Moi… et mon enfance                                                      

Anne-Marie Lallement  

Tours détours pourtours d'un jardin solidaire                        

Johanne Larrouze 

Carnets. Explorateurs de l'art                  

Muriel Modr 

Petite archéologie contemporaine

autodidactes, installations anonymes 

Ecrivaine d'un vaisseau                                                  

Hamid Mokaddem 

Kanaky et/ou Nouvelle Calédonie

Littératures calédoniennes, la littérature océanienne francophone  est-elle une littérature française ? 

Apollinaire Anova, une conception kanak du monde et de l'histoire

Papiers... Svp    

Bassima Takrouri 

Journal sous occupation                                            

Pour plusde détails voir notre catalogue



                        


                                                                                   



          

Bon de commande libraires

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Samedi 26 juillet 2014 6 26 /07 /Juil /2014 07:58

 

fverges1.jpg Françoise Vergès, historienne, politologue (La Réunion). Dernier ouvrage paru : « L'homme prédateur. Ce que nous enseigne l'esclavage sur notre temps » - éditions Albin Michel, avril 2011.

 

 
« Mon opinion personnelle ne va pas changer grand chose pour les femmes, enfants et hommes qui vivent à Gaza. Cependant, à lire les témoignages de médecins, d’ONG, de la Croix Rouge Internationale, ou des habitants, il est clair que la population palestinienne est la victime des attaques de l’armée israélienne. Que dire d’autre qui ne soit pas un bavardage creux ? Déjà plusieurs centaines de morts palestiniens dans une prison à ciel ouvert, la colère, la terreur, le désespoir. Certes, il y a des morts du côté israélien et la mort d’aucune victime civile n’est justifiable mais nous assistons clairement à l’application de la loi du plus fort.
 
Une des choses que nous avons apprise des analyses postimpériales et postcoloniales, c’est qu’il est important de comprendre comment une société devient une société de colons, avec une culture de colons, comment se fabrique le consentement à des politiques de colonisation.
 
Il y a un large consensus aujourd’hui parmi les historiens, sociologues, ou anthropologues pour reconnaître que toute politique de colonisation est une politique de dépossession, de déni de droits, et de discriminations raciales. Il est donc d’autant plus symptomatique de voir les termes de « colonisation », « colonie, « colon » être utilisées sans aucun problème par les gouvernements d Israël. Comment une hégémonie culturelle autour de ces termes a-t-elle été construite ? En d’autres termes, comment l’adhésion de la majorité de la société israélienne a-t-elle été obtenue et comment leur utilisation ne provoque t’elle pas plus de protestation de la part des gouvernements ?
 
Il suffit de se tourner vers les travaux d’intellectuels et de chercheurs israéliens et palestiniens pour trouver les analyses de la fabrication de l’adhésion à une politique de colonisation, donc de dépossession, de racisme et de discriminations. Il ne s’agit pas « d’opinion » mais de recherche argumentée et documentée. Qui peuvent mieux en parler que celles et ceux qui vivent au cœur d’une société qui adhère à la colonisation ? Je lisais récemment ces mots de l’historien israélien Zeev Sternhell : « l’occupation va continuer, la terre continuera à être prise à ses propriétaires légaux pour étendre les colonies, la Vallée du Jourdan sera nettoyée de ses habitants arabes, la Jérusalem arabe sera étranglée par les quartiers juifs, et tout acte de vol et de folie qui conforte l’expansion de la ville par les Juifs sera entérinée par la Haute Cour de Justice. Le chemin vers la « sud-africanisation » a été ouvert et ne sera pas bloqué tant que l’Occident ne présentera pas à Israël un choix sans équivoque : Arrêtez la colonisation, détruisez les colonies et l’état colon ou devenez un outcast. »
 
Dans un ouvrage remarquable, After Israel. Towards Cultural Transformation (2014), Marcelo Svirsky analyse la manière dont une culture masculiniste, militariste, indifférente à l’autre, et aveugle à sa propre absence de démocratie s’est imposée à travers l’école, l’armée, la vie sociale, culturelle et politique. Ella Shohat a analysé le racisme qui s’exerce à l’intérieur même de la société contre des citoyens israéliens. Des associations, dont « New Profile » et « Breaking the Silence », décrivent une société de moins en moins démocratique, de plus en plus raciste et discriminatoire. Sans doute faut-il alors continuer à agir pour que, comme le propose Sternhell, Israël soit confronté à un choix sans équivoque. »

Source : http://www.la1ere.fr/2014/07/25/gaza-des-intellectuels-d-outre-mer-reagissent-172025.html    

Par la courte échelle. éditions transit - Publié dans : Lu
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 juillet 2014 1 14 /07 /Juil /2014 17:47

Brahim Dans le cadre de la résidence qu'il effectue actuellement à la Maison d'Ecrivain Jules Roy de Vézelay, Brahim Hadj Slimane , l'auteur du recueoil Vingt-neuf visions dans l'exil, animera une soirée le 1er août.

"Dans le cadre de cette  résidence d'écriture au cours de laquelle il se consacrera à l'écriture d'un roman, l'écrivain oranais Brahim Hadj Slimane animera une soirée sur la littérature algérienne. Inspirée des films documentaires et des spectacles littéraires qu'il a consacrés à l’œuvre de Kateb Yacine et de Jean Sénac, cette rencontre permettra au public de mieux connaître ces poètes francophones et la littérature algérienne dans son ensemble."

 

Source : http://www.lyonne.com/Culture-et-Vie-Locale/Patrimoine/Maison-Jules-Roy-a-Vezelay/Rencontres-litteraires-saison-2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par la courte échelle. éditions transit
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 29 juin 2014 7 29 /06 /Juin /2014 22:36

photo barbaGrâce à l'association "L'Autre livre" vous pouvez désormais vous procurer et régler directement par internet les ouvrages que nous éditons.

Pour cela il vous suffit de vous rendre à la page de présentation de nos éditions

 

http://www.lautrelivre.fr/editeur/la-courte-echelletransit


Vous y trouverez également l'ensemble de notre catalogue ainsi que celui de tous les éditeurs indépendants adhérents de l'Autre livre.

Par la courte échelle. éditions transit - Publié dans : Notre catalogue
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 13 juin 2014 5 13 /06 /Juin /2014 10:58

Sans-titre-1-copie-2.jpgA l"occasion de l"ouverture du mondial de football au Brésil, alors que s'exprime si fortement la colère du peiple brésilien, nous republions avec plaisir l'article "La Démocrathie Corinthane"  publié en 1999 dans le n° 10 de la revue La Courte échelle Cet article nous avait été offert par Francis Huertas, correspondant de l'Equipe en Amérique latine.

La revue était alors éditée à Vitrolles et nous étions en pleine lutte contre la Mairie Front national en place depuis 1997.

Francis Huertas est malheureusement décédée en octobre 2002 à l(âge de 46 ans.

Démocratie chorintienne2La démocratie Corinthane

Par la courte échelle. éditions transit - Publié dans : Dans nos archives
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 24 mai 2014 6 24 /05 /Mai /2014 07:58

La Librairie Transit  et la courte échelle / éditions transit

proposent  le samedi  7 juin à 18 h 30

Librairie transit  45 Boulevard de la Libération 13001 Marseille

      

 

 

MyPictureEn Kanaky-Nouvelle-Calédonie, les expressions orales kanak (récits, mythes, légendes, etc.) ont dû reformuler leurs communications. Les rapports d’écritures institués par la colonisation française depuis 1853 produisent maintenant des écritures multiples : les expressions kanak usent des multiples stratégies des communications ; les descendants des colons quant-à-eux écrivent avec les situations composant entre métropole et colonie. Aujourd’hui, dans un contexte (post)-colonial, que pouvons-nous dire des écritures en Kanaky-Nouvelle-Calédonie ? À partir d’un fait singulier en Océanie, est-il possible de nous regarder en miroir pour mieux comprendre le rapport entre écritures et pouvoirs ? La communication essaiera, à partir de quelques expériences littéraires en Océanie (Nouvelle-Calédonie), d’apporter quelques réponses.

 

 

Hamid Mokaddem, enseignant et chercheur, vit et travaille en Nouvelle-Calédonie depuis 1989. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Jean-Marie Tjibaou (1936-1989). Ce souffle venu des ancêtres, Nouvelle-Calédonie, Expressions/Karthala, 2005. Certainement le livre le plus  important pour comprendre l'œuvre et la pensée du leader indépendantiste kanak.

Il a également publié pour la courte échelle / éditions transit : Kanaky et/ou Nouvelle-Calédonie en 2005, Littératures calédoniennes, la littérature océanienne francophone est-elle une littérature française ? en 2008, Apollinaire Anova, une conception kanak du monde et de l'histoire (1929-1966) en 2014,  Papiers… Svp également en 2014.

Par la courte échelle. éditions transit - Publié dans : Présentations et rencontres
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés